Imprimer

Musée

des arts de la table

Cloche à fromage en majolique, Minton, 1851-1873

Cloche à fromage en majolique, Minton, 1851-1873

Domaine : céramique

Matériaux / Technique : faïence fine coulée, glaçures colorées (Barbotine, Majolica)

Lieu de fabrication : Stoke-on-Trent, Staffordshire (Grande-Bretagne)

Chronologie : 1851-1873

Fabricant / designer : Minto & co

Marques / Inscriptions : estampé au revers « MINTON »

Dimensions : Ht 18,3 cm

Statut: propriété du Département de Tarn-et-Garonne

Inv. AT.2010.31.1

Historique : acquisition, 2010

Crédit photo : (c) J.M. Garric ; (c) Musée des arts de la table/CG 82

La "Majolica", appelée improprement "barbotine" en France, est l'adaptation britannique des faïences dites "majoliques" importées d'Espagne vers l'Italie durant la Renaissance, via l'île de Majorque d'où provient le nom. Il ne s'agit cependant pas de faïence "traditionnelle" à proprement parler, mais de faïence fine à corps blanc recouverte de glaçures transparentes aux couleurs vives.

Richement colorée, animée de forts reliefs, la Majolica fit son apparition en 1851 à l'exposition du Crystal Palace de Londres, où elle provoqua l'étonnement puis la passion. Son inventeur est le Toulousain Léon Arnoux, venu de la manufacture familiale de Saint-Gaudens (connue sous le nom du quartier de Valentine) qui périclitait suite aux crises de 1848, pour travailler à Stoke-on-Trent chez Herbert Minton, dont les ateliers ont produit durant des décennies les plus belles pièces. L'engouement pour la Majolica fut énorme dans toute l'Europe occidentale et aux Etats-Unis, jusqu'à la première Guerre mondiale, dans tous les domaines, art de la table bien entendu, mais aussi décoration, accessoires pour fumeurs, hygiène... Cette cloche à fromage date de la première période des productions de Minton, avant l'adoption d'une nouvelle marque en 1873.