Imprimer

Musée

des arts de la table

Théière

Théière

Domaine : céramique

Matériaux / Technique : porcelaine dure partiellement émaillée, peinte et dorée.

Lieu de fabrication : Meissen (Saxe, Allemagne)

Chronologie : période Marcolini, après 1774

Fabricant / designer : anonyme

Marque : épées entrecroisées et étoile. Peint en bleu en revers (non émaillé)

Dimensions : Ht 12,3 cm : L.19 cm

Statut: Propriété du Conseil Général de Tarn-et-Garonne

inv. 2011.25.1

Historique : acquisition, 2011.

Crédit photo : (c) J.M. Garric ; (c) Musée des arts de la table/CG 82

Lorsque le comte Camillo Marcolini prit les rênes de la manufacture de Meissen en 1774, celle-ci avait déjà perdu le rayonnement qui fut le sien jusqu'au milieu du XVIIIe siècle. Le nouvel administrateur aiguilla la production vers les formes néoclassiques qui triomphaient en Europe. Ce goût est bien visible sur la théière, munie d'une anse "à la grecque". Le décor, en revanche, se veut moins archéologique, plus aimable. Il combine des figures féminines en relief, non émaillées et peintes au naturel, marchant vers une urne qu'elles paraissent vouloir orner de fleurs, et un semis de fleurettes et d'insectes typiques des produits courants de Meissen au XVIIIe siècle.

L'ensemble est agréable mais cette combinaison de motifs ainsi que le traitement très coloré des figures en relief trahissent une production destinée à la bourgeoisie. Cette orientation vers une clientèle plus large qu'aux origines de la production saxonne, voulue par Marcolini lui-même, n'a pas amené le succès commercial espéré, ce qui conduisit peu à peu l'administrateur vers l'écueil, certes lucratif, de la reproduction systématique des grands succès de Meissen, notamment pour le marché britannique.