Imprimer

Musée

des arts de la table

berceau à asperges

berceau à asperges

 

Domaine : céramique

Matériaux / Technique : faïence fine (terre blanche, glaçure plombifère, décor peint)

Lieu de fabrication : attribué à Swansea (Pays de Galles)

Chronologie : vers 1800

Dimensions : 9,7 x 6,2 cm, Ht 3,3 cm

Statut: Propriété du Conseil Départemental de Tarn-et-Garonne

inv. 2016.40.1

Historique : Acquisition, 2016

Crédit photo : © J.M. Garric ; © Musée des arts de la table/CG 82

 

Bien des objets quotidiens des siècles passés sont difficiles à identifier de nos jours et finissent par se voir attribuer dans l'imaginaire collectif une fonction qui n'était pas celle des origines. Naissent ainsi des idées reçues qui ont la vie dure... Cet objet en est un exemple typique. Sa forme étrange suscite l'interrogation. A quoi pouvait-il bien servir ? A manger un aliment ? A le ramasser ? A le transporter ? Au Royaume-Uni, on l'identifie souvent avec un porte-couteau.

Il s'agit en fait d'un berceau pour servir les asperges. Fruits du raffinement et de la sophistication de l'art de la table britannique au XVIIIe siècle, ces berceaux ne se présentaient pas seuls mais en groupe, disposés en cercle comme leur forme le démontre, dans un grand plat de service. Chaque berceau contenait une botte de fines asperges vertes (et non les asperges blanches, longues et épaisses). Les convives pouvaient ainsi saisir leur part en prenant le berceau par ses ailes pour le déposer dans leur assiette.

Ce type d'objet, c'est-à-dire l'ensemble de dix à douze berceaux et leur plat de présentation, a été fabriqué au Royaume-Uni jusqu'au début du XXe siècle. En revanche, il n'a jamais été acclimaté en France, contrairement à d'autres ustensiles anglais comme les couverts à poisson.