Imprimer

Musée

des arts de la table

Support de service à ingrédients

Support de service à ingrédients

Domaine : orfèvrerie

Matériau : argent

Auteur : Bourguet, Simon (maître orfèvre, reçu en 1740)

Provenance : France, paris

Chronologie : 1756

Poinçons : poinçon de charge : une herse (Paris 1756-1762) ; maison commune : Q couronné (1756) ; poinçon d'orfèvre : une tour, deux grains et les initiales J S

Dimensions : Ht 21,5 cm ; Lg maxi 24,3 cm. Poids : 842 gr.

Statut : propriété du Conseil départemental de Tarn-et-Garonne

inv. 2020.15.1

Historique : Acquisition, 2020.

Crédit photo : J.M. Garric ; © Musée des arts de la table/CD 82


Tout, dans cet objet, est anglais : la forme de la poignée de préhension, la tige axiale, les pieds à volutes inversées et palmettes, le concept lui-même qui consiste à rassembler sur un même support plusieurs flacons, non seulement pour l'huile et le vinaigre mais aussi pour diverses épices et sauces assez fortes. Tout est anglais... Pourtant cet objet, qui se réfère à des modèles britanniques des années 1740, fut fabriqué à Paris par un orfèvre parisien. Sa date (1756) en fait un témoignage précoce, très rare en orfèvrerie, de l'anglomanie qui émerge à cette époque parmi les milieux aristocratiques et atteindra son apogée dans les années 1780. Le service à ingrédients est une invention britannique, le premier étant le Warwick cruet stand créé en 1715. En France, au milieu du XVIIIe siècle, il n'est pas commun car il ne correspond pas aux pratiques de la table telles qu'on les concevait.


Le commanditaire de cet objet, dont les armoiries placées au centre d'un superbe écusson rocaille sont à identifier, a voulu disposer d'un service pratique qui, toutefois, ne devait être utilisé que dans l’intimité et non au cours d'un repas avec invités. La disparition des objets disposés dans les supports ne permet pas de savoir précisément en quoi ils consistaient. Selon les exemples connus au Royaume Uni, il pouvait s'agir, outre de deux flacons pour l'huile et le vinaigre (les bouchons qui subsistent en témoignent), de saupoudreuses à poivre et épices, de flacons pour des assaisonnements (sauce soja, au poivre de Cayenne, aux anchois, ketchup), d'un moutardier...